A mes heures ...

30 août 2007

Concours de recette "ELLE adore"

Il y a quelques temps, j'ai reçu ce petit message dans ma boite mail, malheureusement, je n'aurais pas le temps de participer, et je le regrette beaucoup !

Je passe donc l'info à celles et ceux qui s'en trouveront inspirés :

Bonjour ,

Je m’occupe de la rubrique cuisine sur elleadore.com,  site féminin consacré à la mode, la beauté, la cuisine, la décoration.

Nous venons d’ouvrir notre grand concours de recettes, qui va durer tout l’été, du 18 juillet au 09 octobre.

Il y a plein de lots à gagner : un week-end de rêve pour 2 personnes, des coffrets électroménagers Vivaboxes, des livres de cuisine Odelices, des magazines cuisine by Cyril Lignac, des petits sablés ronds et bons Michel & Augustin…

Les 5 recettes « coups de cœur » du jury (Hélène Darroze, Flora Mikula, Cyril Lignac, Gontran Cherrier et Jean-Luc Poujauran) recevront une sorbetière Magimix rose !

Et les votantes seront également récompensées avec des chèques cadeaux !!

Comme j’ai vu sur ton blog « A mes heures » que tu es une cuisinière en herbe, j’ai pensé que cela pourrait t’intéresser de participer, il suffit de te rendre sur notre site elleadore.com ; et d’y déposer ta recette.

Le lien de la bannière : http://www.elleadore.com/cote-cuisine/concours/index.php


Si tu as des questions, n’hésite pas !

A bientôt,
Scarlett

Posté par amesheures à 07:29 - Commentaires [27] - Permalien [#]


22 août 2007

Brown soda bread

Eh oui... me revoilà ...Après ma longue absence, je ne pense pas avoir plus de temps pour mon blog au cours des prochains mois et je vous jure que je le regrète...

Toutefois cette absence m'a fait quelques fois de petits plaisirs... Emilie des Envies d'Emilie m'a dit dans un commentaire qu'elle venais voir mon blog tous les deux jours pour voir si j'étais revenue, Clémence du blog Sur le plat m'a envoyé le mois dernier un petit message pour savoir ce que je devenais et ce matin même, Samania de Couverts & découvertes m'a envoyé un petit mail très sympatique...Je vous avoue que ce soutien me fait vraiment chaud au coeur !

Je suis revenue d'Irlande il y a une semaine, Un pays superbe avec des habitants d'une gentillesse et d'une ouverture sur le monde sans borne...

J'ai découvert là-bas une tradition culinaire que je ne connaissais pas, mais pire, que je pensais ne pas aimer... La réalité a été toute autre...

IMG_4990

IMG_5091

IMG_5323

Ingrédients :
- 280 g de farine complète (j'ai utilisé de la mulit céréale)
- 280 g de farine blanche
- 1 cuiller à café bombée de sel
- 1 cuiller à café bombée de levure chimique (bicarbonate de soude)
- 375 ml de butter milk (J'ai pris le lait fermenté que j'ai trouvé dans mon supermarché)

Préchauffer le four th.7-8 (230°)
Mélanger les ingrédients secs, creuser un puits et verser le buttermilk en une fois et malaxer jusqu'à ce que la pâte soit souple (on peut ajouter un peu de buttermilk si besoin).
Former une boule et l'étaler (environ 2.5 cm de haut) sur une plaque farinée, retourner enfin la pâte.
Tracer une croix avec un couteau très aiguisé ou une lame de rasoir.

Placer au four pendant 15 minutes puis réduire la chaleur du four sur th. 6-7 (200°) pendant encore 20 minutes.
Le pain est cuit lorsqu'il sonne creux.

IMG_5322

Cette recette est extraite du livre de Darina ALLEN " Irish traditional cooking"

Alors évidemment, je me suis acheté des livres de cuisine... pour reproduire tout ça chez moi... Ma première expérience a été très réussie, c'est le Brown Soda Bread, la pâte est faite en 10 minutes top chrono et le tout cuite pendant environ 1/2 heure, c'est super pratique et délicieux pour le petit dej' ou si, comme moi, vous vous prenez un en-cas en courant de journée !

Posté par amesheures à 08:23 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

01 avril 2007

Questionnaire en 2 et 7

Pauline de Beau à la louche m'a demandé d'y répondre... J'avoue que les réponses lues chez Soho (Chocoholic) et chez Auntie Jo m'ont tellement plu que j'ai envie de vous faire partager un petit bout de route avec moi... On y va ?? Attention, ça risque d'être un peu long...

1982
2 ans : N'aime pas manger sauf des choses un peu étrange (en réalité, tout ce que les autres laissent sur le bord de leur assiette, elle, elle aime...) comme la croute du camembert mais attention, uniquement la croute("la bonne troute"), la peau des pêches et des pommes, le gras du jambon...Je m'arrête là, j'en vois au fond de la salle qui tournent de l'oeil...
Pour être honnête, je ne me souviens pas de cette période, qui, je suppose devait être heureuse...

1987
7 ans :
Absolument aucun souvenirs... C'est grave docteur ? ... Je vous jure, rien ne me revient, rien de rien...Il faut croire que j'ai la mémoire sélective !
Je suis en CP, bonne élève (genre élève modèle qui veut être la préférée de la maîtresse...Ahhh, cet éternel besoin de reconnaissance...) un peu bavarde mais bonne élève avec mon gros cartable Tann's sur le dos... et je n'aime toujours pas trop manger, le déjeuner se passe chez ma mémé, avec pépé et papa (maman travaille...) et ils sont tous les jours obligés d'insister, de marchander, de gronder pour que je termine mon assiette...

1992
12 ans :
Je suis en 6ème, ça y est j'ai des souvenirs... C'est ma maman qui m'habille (qui choisit à la fois dans les magasins et ce que je mettrais pour la journée) parce que je déteste aller faire les boutiques (je vous rassure, ça a bien changé !)... Je me souviens bien de mes pantalons en velours cottelé, j'en avais 2, un couleur moutadre et un rose-violet... C'est peut être pour ça que je n'aime presque que le noir maintenant...
C'est à cet âge que je rencontre Sophie, ma meilleure amie, nous entammons alors une relation compliquée, passionnée, faite d'énormes disputes, de rivalités mais aussi de très grands moments de complicité.

1997
17 ans :
J'entamme une grosse mais alors très grosse crise d'adolescence (est ce qu'on est encore ado à 17 ans ??) qui d'ailleurs, d'après mon papa n'est pas totalement terminée...
Ce qui veut dire rébellion totale, la gentille jeune fille que j'étais jusqu'à présent se transforme en une véritable furie n'en faisant qu'à sa tête au gré de ses envies... Je partais de chez mes parents claquant la porte alors qu'ils m'interdisaient de sortir ; pour être honnête je piquais des crises momumentales dès qu'ils m'interdisaient quelque chose ou qu'ils n'étaient pas d'acccord avec moi, ce qui était plutôt fréquent... les désaccords -avec mon papa en tout cas- le sont toujours mais je ne crie plus depuis longtemps...je n'en pense parfois pas moins...
Je n'en avais peut être pas l'air à l'époque mais j'avais l'impression d'avoir compris le sens profond de la vie et je me sentais bien dans ma nouvelle vie de rebelle, je me plaisais lorsque je provoquais gratuitement, j'étais bien...

Mais 17 ans c'est aussi l'âge de ma première cuite... dans un camping dont un copain était le gardien durant l'été, avec ma Sophie... J'ai honte maintenant mais lors de cette soirée, pour faire plaisir à son cousin Jean-Charles, fervent militant, nous avons moultes fois trinqué à la gloire du RPR (moi, trinquer au RPR, mais on aura tout vu !!) ...C'est peut être ça qui m'a saoulée ? Je vous pass eévidemment les détails de la fin de soirée parce que si on ne me l'avait pas racontée...je ne m'en souviendrais plus non plus... Pour la petite histoire si vous avez le courange de lire mon billet au moins jusqu'ici, le lendemain, j'ai dû traverser tout le village en pyjama parce que mes vêtements étaient pleins de vomi salis par la soirée mouvementée pour rejoidre l'endroit où j'aurais dû dormir et où se trouvait ma valise...

2002
22 ans :
J'habite avec mon chéri depuis un an déjà dans notre petite maison. Je suis en 2ème année aux Beaux-Arts, j'obtiens par hasard mon premier poste de surveillante dans un collège plutôt sympathique, je ne me pose alors pas trop de questions, ni sur l'avenir, ni même sur le présent...

Tout roule, nous adoptons même un chaton que j'appelle Kounelis...et là, l'incroyable se produit, nous, si fermes avec les animaux (ne vous méprenez pas, nous les adorons, mais surtout bien élevés...) devenons complètement gaga... "Kounelis" devient "Bicou", puis "Bibi", allez savoir pourquoi et ce pauvre animal, le soir sur le canapé à droit à des mots doux du genre "Maman elle aiaiaiaiaime son bicou, et le bicou il aiaiaiaiaiaime sa maman... et gna-gna-gna...et gna-gna-gna"... A ce moment là de mon histoire (si vous n'avez pas encore décroché) si mon oncle, vétérinaire comportementaliste passe par là, je sais que les prochains repas de famille ne se passeront pas sans moqueries et autres reproches concernant la bonne éducation d'un animal domestique... Pas grave, nous on l'aime comme ça notre Bibi et il nous aime aussi...

bibi_aventurier

2007
27 ans :
Je suis toujours surveillante, à 3 km de chez moi cette fois-ci, les élèves sont pour la plupart sages, ils sont peu nombreux (environ 500) ce qui permet de traiter tous les problèmes en profondeur, quel qu'ils soient et c'est bien agréable de sentir qu'on peut les aider.
Ceci mis à part, je passe le Capes d'arts plastiques pour la 2ème fois, j'espère l'avoir parce que c'est une année ponctuée de doutes, de questionnements sur mon avenir...J'ai peur de ne pas être admissible à l'oral, et si c'est le cas, qu'est ce que je fais ?? Je recommence ? Je cheche à me recycler dans une autre branche ? Mon dieu, c'est tellement compliqué...

A coté de ça, je me sens beaucoup mieux dans ma peau qu'il y a quelques années, je me sens plutôt jolie (enfin, je me plais quoi...), j'ai des amis sur lesquels je peux compter, je remonte à cheval (ce qui m'épanouit vraiment) et mon blog est mon endroit d'expression, je me laisse aller, j'écris, je fais les blagues débiles que je n'ose pas sortir en public, je me sens écoutée (enfin..lue !) bref, ça va plutôt bien (le Capes mis à part bien évidemment...)

2012
32 ans : Nous sommes propiétaires mon chéri et moi d'une jolie petite (budjet oblige) maison écologique avec un peu de terrain, à l'écart dans un village alsacien. C'est l'été, notre pelouse ressemble plutôt à un champs, l'herbe est haute et j'apprends à ma petite dernière, Joanne, à marcher... Les trois autres jouent avec papa à la balançoire, Paul, le plus grand pousse son frère tellement haut que je crains qu'il ne le fasse tomber, Louise, elle préfère jouer avec les chiens à leur lancer des balles qu'ils vont chercher avec plaisir... Un peu plus loins, les légumes poussent à leur rythme dans mon potager, mon chéri m'avait prévenue :"Si tu veux un potager TU t'en occupes, je n'y mets pas les pieds" et pourtant il est toujours là quand il faut retourner la terre, il en a même pris soin pendant mes deux dernières grossesses.

La vie est belle, on n'est pas très riches mais on est heureux tous les 6... Je suis institutrice, ce qui me laisse le temps de m'occuper de nos enfants, le mercredi matin, je leur prépare toujours un bon gâteau pour leur gouter.

2017
37 ans : J'ai quitté l'enseignement parce j'arrive à faire vivre toute ma petite famille en écrivant des chansons, je les vends à ceux qui s'appelaient à l'époque "Nouvelle scène française" qui ont maintenant une bonne quarantaine... comme moi !
A côté de ça j'ai ouvert un atelier dans lequel je donne des cours de dessin, peinture, modelage de terre, photographie argentique (si, si vous ne rêvez pas, ça existe encore) et je suis très contente des résultats de mes élèves...

Posté par amesheures à 09:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]

21 mars 2007

Sushi

Chose promise, chose due, voilà la recette des sushi maki réalisés pour cette belle journée de rencontre en Alsace...

Plusieurs circulent déjà, dont celle de Cléa, spécialiste incontestée des sushi (d'ailleurs, c'est elle qui a résolu mon dillemne : "sushi" au pluriel ne prend pas de S !) que je n'ai toutefois pas consultée, les sushi, c'est un peu comme le couscous, chacun sa recette.

Celle-ci est un peu longue mais elle réussit à tous les coups !

sushi
Je vous rappelle que les photos sont de Pauline parce que j'avais oublié mon appareil devant la porte dans le couloir...

Ingrédients :
- 700 g de riz rond (le riz japonais "spécial sushi" est parait-il meilleur...Je n'ai pas senti de différence avec le riz rond camarguais... sauf la différence de prix !!)
- Feuilles d'algues Nori (magasins Japonais)
- Concombre, saumon (fumé ou cru mais alors extra frais !), omelette...Bref, des trucs colorés pour mettre au centre des sushi

Pour la préparation au vinaigre :
- 4 cuillers à café de sel
- 5 cuillers à soupe de sucre
- 1 cuiller à café + 5 cuillers à soupe de vinaigre de riz pour sushi

Il faut dans un premier temps beaucoup laver le riz, jusqu'à ce que l'eau devienne translucide, c'est très important mais je ne sais plus pourquoi, mais c'est très important !! Puis il faut bien l'égoutter.

Dans une casserole à couvercle hermétique, recouvrez le riz d'1 litre d'eau (si vous faites moins de riz, j'ai un petit truc tout bête pour trouver la bonne quantité d'eau : il faut mettre la main dans la casserole, posée sur le riz et remplir jusqu'à ce que l'eau recouvre la main jusqu'à la base du poignet).
Posez le couvercle, faites bouillir 2 minutes sur feu vif, puis réduisez le feu et laissez encore bouillir 5 minutes.

Ensuite, faites cuire à feu doux pendant 15 minutes. Il ne faut pas ouvrir le couvercle pendant la cuisson du riz !!! Le riz doit avoir absorbé toute l'eau.

Pendant ce temps mélangez tous les ingrédients de la préparation au vinaigre et mettez sur feu doux. Dès que le sucre est dissous, retirez du feux.

Lorsque le riz est cuit, ouvrez le couvercle, placez un linge propre sur le riz et remettez le couvercle, puis laissez reposer 15 minutes (ben oui, je vous avais dit que c'était un peu long !)

Versez le riz dans un saladier et mélangez-y une partie de la préparation au vinaigre, pour le rendre moins collant, cessez d'ajouter du liquide quand le riz est spongieux. Puis laissez refroidir sans le placer au réfrigérateur, consommez le dans les 24 heures.

Pour l'explication du roulage des sushi, rien de mieux qu'un dessin que j'avais réalisé vite fait lors de mon cours de cuisine sur les sushi, je vous laisse mes commentaires, si je suis illisible, contactez-moi... :

Une fois les couches instalées, roulez en serrant, en vous servant de la paillasse de bambou pour ne pas casser la feullie d'algue... Inutile d'avoir peur, ce n'est pas aussi fragile que ça en a l'air !

Posté par amesheures à 09:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]

15 mars 2007

Muffin anglais #3

Après plusieurs essais, me revoilà en quête de LA recette de muffins anglais au moins aussi bonne que ceux que je mangeais chez Mark's et Spencer...
Un petit tour sur internet et voilà une nouvelle recette pas encore testée...on verra si ma quête du Saint Muffin s'arrête là ou si je suis condamnée à être éternellement insatisfaite...

IMG_3431

Ingrédients :
- 800 g de farine
- 20 g de levure fraiche de boulangerie
- 4 cuillers à café de sucre
- 4 cuillers à café de sel
- 20 g de beurre fondu
- 44 cl d'eau

Faire tiédir l'eau au micro-onde et y dissoudre la levure. Dans un saladier, mettre la farine, le sucre et le sel, y creuser un puits et verser le mélange eau-levure dedans ainsi que le beurre fondu (attention pas trop chaud). Pétrir en commençant pas le centre et en ajoutant peu à peu la farine se trouvant sur les bords du saladier.
La pâte obtenue doit être souple et lisse, il faut alors la pétrir encore 2 ou 3 minutes.

Laissez alors lever pendant 1 heure dans un endroit tempéré et sans courant d'air. La pâte doit doubler de volume.

Préchauffez votre four th 7 (210°).
Applatissez-la avec la main (pas de rouleau à pâtisserie) et découpez des ronds de 10 cm de diamètre environ puis laissez à nouveau lever 20 minutes sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé.

Enfournez pour 12 à 15 minutes en les retournant à mi cuisson.

Posté par amesheures à 09:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]


12 mars 2007

Lotte au Martini

L'autre jour, chez Truffaut, à la recherche de petits objets déco pour égayer la maison, je me suis retrouvée complètement par hasard au rayon Livres...Vous devinez quels sorte de livre je feuilletais ? Bon d'accord, j'avoue...Que de la cuisine...

Tout ça pour dire que j'ai trouvé une recette de poisson qui m'a bien plu et j'avais comme par hasard le-dit poisson dans mon frigo ! Me voilà partie pour une Lotte au Martini, inspirée par ce bouquin dont je n'ai pas pensé à relever le titre...

Il fait bien les choses ce hasard... c'était délicieux, l'alcool un peu sucré coupant l'acidité des tomates...

lotte_1

Ingrédients :
- 1 queue de lotte
- 1 boite de tomates entières
- 15 cl de Martini blanc
- 1 échalote
- 1 gousse d'ail
- Sel, poivre
- Basilic
- Huile d'olive

Faites revenir sur feu vif la lotte coupée en gros tronçons (on a deux solutions : soit on laisse l'arrête centrale et on découpe des tranches auquel cas, on pourra appeler ça "osso bucco de lotte" [je prépare une autre recette sur ce thème] ou comme je l'ai fait, choisir plutôt de retirer l'arrête et ne garder que les filets), il faut qu'elle colore puis salez, poivrez.
Immédiatement après, retirez la du feu et placez-la dans un plat.

Dans la même casserole, faites revenir sur feu doux l'échalote émincée, elle doit juste fondre, ajoutez les 15 cl de Martini blanc, laissez une minute, puis ajoutez la boite de tomate entières, salez poivrez.
Laissez mijoter 10 minutes pour faire un peu réduire puis remettez la lotte dans sa sauce pour terminer sa cuisson.
Juste 2 minutes avant la fin de cuisson, ajoutez le basilic.

Servez accompagné de riz basmati.

lotte_detail

C'est simplissime, même pour moi qui ne suis pas fortiche en cuisson de poisson...

Posté par amesheures à 09:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

09 mars 2007

Tortillas

Voilà très longtemps que je projetais de faire des tortillas moi même... Mais bon, vous savez ce que c'est, au hazard d'un rayon de mon supermarché, je vois une boite carrée jaune et rouge indiquant "Burritos" et la voilà dans mon caddie... parce qu'on aime tellement ça les burritos...
Ah, la solution de facilité... Et je continuais à vivre dans mes rêves de réalisations de bonnes tortillas maison...

Je m'étais d'ailleurs trouvé une très bonne excuse : impossible de mettre la main sur de la farine de maïs (Chuuuut ! je sais aussi qu'on peut les faire à la farine de blé mais, au maïs c'est meilleur, plus authentique et comme je n'en trouvais pas, mon excuse était très bonne !!)

Et me voilà en vadrouille gourmande et que n'ai-je pas vu là-bas ??? Eh oui, de la  farine de maïs, il y en avait même 2 sortes : de la blanche et de la jaune (j'ai trouvé la jaune bienplus originale et plus jolie) !!

Alors là, je me lance, et c'est la CATASTROPHE, je mélange ma farine et mon eau tiède, je forme des petites boules, j'attends 20 minutes... Je trouvais déjà qu'elles avaient une drôle de consistance mais bon... pourquoi pas ? Je n'ai jamais travaillé la farine de maïs, c'est peut être normal ??

J'en mets une dans une poële bien chaude et voilà :

tortilla_rat_e

Impossible de les retourner, impossible de les décoller, bref, le ratage total !!

Pas grave, j'ai de la farine de blé, je retente (oui, oui, j'avais très envie de faire des tortillas aujourd'hui !) mais avant de recommencer à l'aveugle, je passe faire un petit tour chez Saveurs Mexicaines, et voilà !

tortilla_1

Ingrédients :
- 400 g de farine de blé
- Une grosse pincée de sel
- Une grosse pincée de sucre
- 100 g de beurre en petits morceaux
- Un peu d'eau tiède

Tamisez la farine, ajoutez le sucre et le sel, ajoutez ensuite le beurre et incorporez. Ajoutez enfin de l'eau et mélangez jusqu'à ce que la pâte soit souple, lisse et non collante.
Formez alors de petites boules (environ 20), applatissez-les légèrement, recouvrez-les d'un torchon propre et laissez reposer 30 minutes.

Etalez-les au rouleau à pâtisserie et cuisez les dans une poële bien chaude sans graisse.

tortilla_detail

Vous pouvez alors les consommez de suite ou (j'ai fait des tests) les congeler et les réchauffer ensuite au micro-onde 1 minute, sur une assiette les tortillas séparées par des feuilles de papier cuisson.

Posté par amesheures à 09:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

06 mars 2007

Une belle rencontre

Dimanche 4 mars, belle journée en perspective :

7h00 : Réveil
7h30-8h30 : Petit dej'
8h30-9h30 : rouler les sushi(s) - la recette arrive dans les prochains jours-(Je ne sais toujours pas si "sushi" au pluriel prend un "s" comme spagghetto est le singulier de spagghetti, peut être susho est il le singulier de sushi, auquel cas, sushi ne prendrait pas de "s" au pluriel, le mot à lui seul étant déjà un pluriel ... Je m'égare...)
9h30-10h15 : Découpe du Comté en dés ainsi que du gingembre confit, assemblage
10h30-10h40 : Chargement de ces petites choses dans la voiture
10h40 : départ !
10h50 : Passer chercher Clémence
10h55-12h00 : trajet Sélestat - Haguenau, jusqu'au point de ralliment chez la Belle au Blé Dormant et son Prince Gourmand...

Et c'est là que tout commence... Pauline nous avait proposé une rencontre à l'Est... qui comptait :

Elodie (blog)
Claude-Olivier (1001 recettes) (courageusement venu de Suisse... 3 heures de train !)
Clémence (Sur le plat)
Nolwenn (Belle au Blé Dormant)
Marie (Popotte Mania)
Sophie (Chocoholic)
Pauline (Beau à la louche)
et moi (je ne me mets pas "en gras", ça fait prétentieux, vous trouvez pas ?)

Non, non, non, n'insistez pas, on a tous et toutes décidé qu'on ne publierait que des photos de plats ! Vous ne nous verrez donc pas cette fois-ci !!!

Nous voilà tous réunis chez Nolwenn ayant chacun apporté notre contribution culinaire pour un bon (et long) repas entre culino-bloggeurs.

Bon, j'ai un problème, depuis que je n'ai plus photoshop, c'est la galère... Je voulais retoucher une photos de Pauline (cf la dernière phrase de ce post -Vous avez remarqué comme je suis maline, j'use et abuse de stratagèmes pour vous faire lire mes messages jusqu'au bout!!!) pour pouvoir un peu illustrer tout ça mais mon PC de MMMMMer...credi refuse de me l'enregistrer, ça m'énèèèèèèèrve... Alors je me mets moi, entrain de répartir les sushis sur l'assiette, ok? Je tiens à préciser que je n'ai pas l'égo surdimentionné mais je n'ai pas envie (ni le temps d'ailleurs) de passer 3 heures à comprendre pourquoi il ne veut pas enregistrer ma photo...

moi_et_mes_sushi

Entre l'apéro, les plats et les desserts, nous avons du dégusté au moins...(Allez, je compte :
Apéro : Blinis, sushi(s), Kougelopf salé, tartelettes confit d'oignon-chèvre frais et thym, caviar de lentilles et ses crudités, mini-piques gingembre-comté = 6
Plats : Tarte à la carotte, lasagnes, salade carottes-kiwi, soba à la japonaise (l'ignare [non, non, on ne dit pas "ignarde"] que je suis, avait oublié comment ça s'appelle, heureusement que Pauline a publié son compte rendu de la journée...), tarte polenta et endives, Tian courgettes-tomates, Samossas...J'espère que je n'en oublie pas... = 7 
Et enfin les Desserts : macarons "nutella", gâteau au chocolat (sans blé, dans beurre, si, si !!), Cheese Cake, Mousse 100% végétale à la rhubarbe, cookies, Petits gâteaux à l'anis, J'espère que je n'en oublie pas...bis... = 6 ; Je récapitule : 6 apéros + 6 plats + 6 desserts = 19 plats !!!)

Si, ça y est, j'ai réussi : voilà un joli Cheese Cake et des cookies...

clem_et_moi___Copie

Evidemment tous plus délicieux les uns que les autres mais avec une mention spéciale pour les macarons de Sophie... à tomber par terre, "Mr Ladurée, tu peux aller te rhabiller" (ça rime...)

Je vous promets que dès que les recettes seront publiées sur les blogs respectifs de mes compères, je mettrai les liens... Mais ce n'est pas encore le cas, il faudra un peu patienter !

Maintenant que ça marche, j'en profite, je vous en mets encore une louche :

RE2___sous_les_projecteurs1

Je vous précise également que les photos originales de ce messages ont été réalisées par Pauline car grâce à mon organisation légendaire, j'avais oublié mon appareil photo à la maison (il a, en réalité, tenu compagnie à mon couloir, posé par terre devant la porte pour que je sois sûre de ne pas l'oublier !!! C'est vraiment honteux...enfin, je me soigne...)

Et vous pouvez maintenant aller voir les petites histoires de certains de mes compères...
Claude-Olivier
Pauline
Nolwenn
et ça ne fait que commencer !

Posté par amesheures à 09:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

04 mars 2007

Petite escapade gourmande...

Suite à mon cours de cuisine portant sur les sushi (est ce que "sushi" au pluriel prend un "s" ?) il y a 2 ou 3 ans, notre prof nous avait conseillé une échoppe de produits exotiques à Strasbourg...

Une caverne d'ali-baba... Tous les produits sont libellés en japonais (ou en chinois, excusez mon ignorance, je ne fais pas la différence...)... mais il y a un peu de tout... Martiniquais, Japonais... Des centaines d'épices de tout horizon, des fruits exotiques bien mûrs prêts à être consommés... Et surtout, ils ont un rayon surgelé de poisson extra frais extra cru coupé en lamelles extra fines pour les sushi(s) nigiri ou les sashimi(s), vraiment, c'est une excellente adresse...

"ASIA"
53 Avenue de Colmar
67100 STRASBOURG

Je suis revenue avec ça :

asia

Vous imaginez ce que j'ai l'intention de cuisiner ??? Eh oui, des sushi(s) !!

La première fois, j'en avais fait tellement que même après en avoir donné aux parents, beaux-parents et après avoir invité un couple de copains à partager notre "maigre" repas, il en restait encore... Je vous avoue que pendant quelques temps, l'odeur du vinaigre de riz ou la vue d'un sushi nous donnait la chair de poule (mon chéri ne s'en est d'ailleurs jamais remis...)

Posté par amesheures à 09:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

01 mars 2007

Anis bretela #2

Déçue par mon dernier échec face à la réalisation des Anis Bretela (prononcez "Aaneutz (comme beurre) prétla", je récidive...
Attention, ne vous méprenez pas, la dernière édition était délicieuse, mais il fallait avancer la main vers le plat à gâteaux en gardant les yeux fermés tellement ils étaient laids...
Ils avaient tout pour déplaire : la croute était grumeleuse au lieu d'être lisse et brillante, ils étaient tout plats ayant oublié de gonfler à la cuisson... et évidemment, ils avaient omis de faire pousser le petit pied caractéristique des Anis bretela...
Bref, tout ça pour dire qu'ils étaient ratés :

anis_bretela_rat_

Alors, je recommence, ma maman m'a donné une recette dite inratable... on verra bien :

Ingrédients :
- 3 oeufs entiers extra frais
- 250 g de sucre semoule
- 250 g de farine tamisée
- 1 cuiller à soupe d'anis vert (15 g)

anis_bretela_1

Dans le bol un robot, battez les oeufs et le sucre à vitesse moyenne pendant 10 minutes puis à vitesse rapide encore 10 minutes.
Ajoutez ensuite l'anis vert.
Alors là, croyez moi ou pas, j'ai failli oublié l'anis... Vous imaginez le post : Chers lecteurs, voici une recette d'anis bretela sans anis...bla bla bla... La honte !

Par temps humide, réchauffez légèrement ce mélange en déposant le bol sur une casserole d'eau très chaude.
Je n'ai pas fait cette étape...

Incorporez la farine tamisée doucement en remuant avec une spatule en bois pour obtenir une pâte onctueuse.
A l'aide d'une poche à douille ou de 2 petites cuillers Punaise, j'ai perdu une partie de ma poche à douille, ça m'énerve, je range tout dans ce tiroir, ça ne peut être QUE là, ça m'énerve, je ne le trouve pas... Ah le voilà, je choisis une douille toute fine pour faire de tout petits tas et n'en faire qu'une bouchée..., dressez sur votre plaque recouverte de papier cuisson des petites boules d'environ 1.5 cm espacées de 4 cm (Attention c'est précis, mais je vous livre la recette telle qu'elle !)
Aaaaarggggg, ma douille est trop petite, non mais quelle idée débile "de tout petits tas et n'en faire qu'une bouchée..." et gna-gna-gna et gna-gna-gna... Maintenant il faut que je la change cette douille de MMMMMer....credi ! bon, allez courage, on change la douille et c'est reparti !

Déposez la plaque (enfin... LES plaques, j'en compte 10... !) dans un endroit sans courant d'air à température ambiante (22°) Un petit coup d'oeil sur mon thermomètre-baromètre reçu pour Noël, quand "Oh surprise", la température de ma salle à manger est idéale !!! 21.7° La vie est quand même bien faite !!
Laissez sécher jusqu'à ce que les gâteaux soient croûtés et bien secs (environ 3 heures).

Enfournez votre plaque dans un four préchauffé à 180-200° (th.7) pendant 5 minutes... ils ne doivent pas être brunis. MMMMMer...credi bis, j'ai cramé la première plaque... ça recommence !!! "de tout petits tas et n'en faire qu'une bouchée..." et gna-gna-gna et gna-gna-gna... il faut que je réduise sacrément le temps de cuisson... MMMMMer...credi ter, j'ai lâché ma deuxième plaque derrière la cuisinière électrique... Résoluement, je crois que ce n'est pas mon jour !!!

Normalement après tout ça ils devraient être beaux cette fois-ci...

anis_bretela_2

Posté par amesheures à 08:58 - - Commentaires [11] - Permalien [#]