Je pense que c'est ma plus grande surprise littéraire de l'année, je ne dis pas que c'est le meilleur bouquin que j'ai lu, ça n'a rien à voir mais, c'est un livre que je ne voulais pas lire. Je l'avais offert à ma maman pour son anniversaire ou pour la fête des mères je ne me souviens plus exactament, bref, parce qu'elle m'en avait parlé, elle avait l'air d'en avoir envie...
Alors voilà, elle le lit et me dit qu'il est génial, que ça vaut vraiment le coup (c'est quand même un pavé de 600 pages...), mais le problème, c'est qu'en général, ma maman et moi on n'aime pas les même bouquins...Bon, je fais l'effort de l'emmener chez moi et un jour où je n'avais pas grand chose à faire, je l'ai ouvert et ne l'ai plus quitté jusqu'à l'avoir terminé.
Je m'étais tellement attachée à ces personnages que je ne pensais plus qu'à lire, c'était le but de mes journées, je n'ai d'ailleurs pas réussi à faire autre chose avant d'avoir lu la dernière page. J'ai ressenti l'amour de la lecture que l'on a quand on est encore enfant, c'était presque magique... tellement passionnant !


MAIS ma grosse déception a été "Je l'aimais", toujours de Gavalda, une histoire vue et revue (le mari s'en va sans crier gare) et la femme malheureuse reste comme une imbécile avec ses deux filles. C'est à la limite du roman à la Barbara Cartland (je n'en ai jamais ouvert un mais j'imagine très bien ce que ça peut donner...), les scènes érotiques en moins (forcément puisque le mâle est parti !!!)