A ne surtout pas lire en cas de problèmes de couple, ou si on se pose des questions sur le partage des tâches au sein de son couple, il serait destructeur...

C'est l'histoire ordinaire d'une femme, intelligente, brillante dans ses études, elle a de grands projets d'avenir. Elle rencontre celui qui deviendra son époux, elle l'aime et lui aussi réussit très bien ses études. Deux étudiants, donc, une vie quelque peu précaire (études obligent...) et voilà qu'arrive un bébé... et tout bascule, il faut faire des concessions, elle arrête momentanément ses études et la vie quotidienne prends le dessus. Ce n'est pas uniquement sa faute à lui, elle s'est laissée faire, de plus en plus jusqu'à ce qu'il soit trop tard.

Un petit extrait qui à mon avis résume très bien ce bouquin :
"Le soir descend plus tôt, on travaille ensemble dans la grande salle. Comme nous sommes sérieux et fragiles, l'image attendrissante du jeune coupe moderno-intellectuel. Qui pourrait encore m'attendrir si je me laissais faire, si je ne voulais pas chercher comment on s'enlise, doucettement. En y consentant lâchement. D'accord je travaille La Bruyère ou Verlaine dans la même pièce que lui, à deux mètres l'un de l'autre. La cocotte-minute, cadeau de mariage si utile vous verrez, chantonne sur le gaz. Unis, pareils. Sonnerie stridente du compte minute, autre cadeau. Finie la ressemblance. L'un des deux se lève, arrête la flamme sous la cocotte, attend que la toupie folle ralentisse, ouvre la cocotte, passe le potage et revient à ses bouquins en demandant où il en était resté. Moi. Elle avait démarré, la différence."

C'est un peu triste comme vision du couple, je vous l'accorde, d'autant qu'Annie Ernaux n'est pas toujours très objective, elle avoue ses faiblesses, ses lâchetés qui l'ont conduite jusqu'à ce qu'elle raconte dans son roman... un exemple à ne pas suivre mais intéressant à connaître.